Ps 95(96) Racontez à tous les peuples les merveilles du Seigneur

Lecture Priante du psaume du 2ème dim du temps ordinaire année C
(Lectio Divina)
Esprit de Dieu, ouvre mon intelligence et mon cœur.
1. Que dit ce texte ? 2. Que me dit ce texte ? 3. Que vais-dire au Seigneur et vivre ?
***************************
Psaume 95/96
01. Chantez au Seigneur un chant nouveau, chantez au Seigneur, terre entière,
02. chantez au Seigneur et bénissez son nom ! De jour en jour, proclamez son salut,
03. racontez à tous les peuples sa gloire, à toutes les nations ses merveilles !
07. Rendez au Seigneur, familles des peuples, rendez au Seigneur la gloire et la puissance,
08. rendez au Seigneur la gloire de son nom. [Apportez votre offrande, entrez dans ses parvis],
09. adorez le Seigneur, éblouissant de sainteté [tremblez devant lui, terre entière.]
10. Allez dire aux nations : « Le Seigneur est roi ! » [Le monde, inébranlable, tient bon]. Il gouverne les peuples avec droiture.

*************************

Chantez, le mot est répété plusieurs fois, avec insistance, dans les 13 versets du psaume (ici seulement 7 versets) : Rendez gloire au Seigneur... Mais rendez donc gloire... Qui doit chanter, louer le Seigneur ? La terre entière, les familles des peuples. Une grande partie d'Israël est de retour d'exil, et a reconstruit le Temple de Jérusalem. Alors le poète lui dit : Racontez à tous les peuples sa gloire, à toutes les nations ses merveilles. « Racontez » ! La première lecture de ce dimanche, du 3ème Isaïe, chante ce retour d'exil : Pour la cause de Sion, je ne me tairai pas, et pour Jérusalem, je n’aurai de cesse que sa justice ne paraisse dans la clarté, et son salut comme une torche qui brûle. Et les nations verront ta justice... Israël est invité à ne pas se taire, à « raconter ». Dans ce psaume 95, Allez dire aux nations : Le Seigneur est roi ! Un poème exaltant la royauté du Seigneur à portée universelle et cosmique. Joie au ciel ! Exulte la terre ! Les masses de la mer mugissent, la campagne tout entière est en fête. Les arbres des forêts dansent de joie devant la face du Seigneur (v.11-12 non choisis.) Depuis la sortie d’Égypte, Israël n'a jamais arrêté de dire les merveilles de son Dieu libérateur, sauveur, rédempteur, malgré les nombreuses rechutes dans l'esclavage de toutes sortes de faux dieux. Israël comprendra peu à peu qu'il est le « frère aîné » des Nations, et pas le fils unique. Il ouvre le chemin à ses frères cadets.
 
Israël est invité à « raconter ». L’Église, Israël de la Nouvelle Alliance, reçoit la même invitation de la part de Jésus ressuscité. L'évangile de Mathieu (28,19) se termine par l’envoi en mission des apôtres pour « raconte », pour dire. Allez ! De toutes les nations faites des disciples, baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit...
 
Aux noces de Cana (évangile de ce dimanche), Jésus célèbre les noces de la Nouvelle Alliance, du « mariage » d'amour de Dieu avec l'humanité en Jésus-Christ et en son Église son corps. Après l'étape de la Première Alliance en Israël, Jésus sert, un « bon vin » à des invités qui allaient être en manque de bonnes noces, symboliquement comme s'ils allaient rester à l'étape de l'Ancienne Alliance. La mère de Jésus était là.
 
Chantez au Seigneur un chant « nouveau » ! Ce « nouveau », je peux y voir une invitation à entrer dans ce psaume comme membre de la Nouvelle Alliance en Jésus Christ. Le psaume est une préfiguration de ma prière et de ma réflexion. Suis-je, là où je suis, un diffuseur de la Bonne Nouvelle ? Bien des manières de dire, de vivre, ce psaume en Jésus Christ. Par la parole, quand je pense que l'Esprit Saint dans sa sagesse m'y pousse. Par ma façon de vivre, par ma présence dans la paroisse, par mes divers agissements et engagements... J'ai lu quelque part que la première façon d'aimer, c'est de sourire !
Paul C.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article