Isaïe 12 - Exultant de joie, vous puiserez les eaux aux sources du salut.

Lecture Priante du cantique (psaume)
de la Fête du Baptême du Seigneur année B
(Lectio Divina)
Esprit de Dieu, ouvre mon intelligence et mon cœur.
  1. Que dit ce texte ? 2. Que me dit ce texte ? 3. Que vais-dire au Seigneur ? 4. Pour vivre dans la grâce du texte
Isaïe 12
1. Ce jour-là, tu diras : Seigneur, je te rends grâce: ta colère pesait sur moi, mais tu reviens de ta fureur et tu me consoles.
2. Voici le Dieu qui me sauve : j’ai confiance, je n’ai plus de crainte. Ma force et mon chant, c’est le Seigneur ; il est pour moi le salut.
3. Exultant de joie, vous puiserez les eaux aux sources du salut.
4. Ce jour-là, vous direz : ''Rendez grâce au Seigneur, proclamez son nom, annoncez parmi les peuples ses hauts faits !'' Redites-le : ''Sublime est son nom !''
5. Jouez pour le Seigneur, il montre sa magnificence, et toute la terre le sait.
6. Jubilez, criez de joie, habitants de Sion, car il est grand au milieu de toi, le Saint d’Israël !

*****************

Un cantique, dans la veine poétique et priante des psaumes. La première lecture de la messe d'aujourd'hui est une partie du livre d'Isaïe liée au retour de l'Exil en Babylonie. L'auteur y transmet de la part du Seigneur des paroles de consolation et de pardon. Vous tous qui avez soif, venez, voici de l'eau. Le cantique/psaume de notre messe, lui, vient de la première partie du livre d'Isaïe, qui voit la disparition du royaume de Samarie et le départ vers un premier exil autour de Ninive, dans le nord de la Mésopotamie. Prélude au grand Exil du royaume de Juda, autour de Jérusalem, en Babylonie, au sud de la Mésopotamie. L'eau dans ces textes est symbole de vie et de salut.
 
L'évangile de ce dimanche met en scène Jean-Baptiste baptisant, dans l'eau (c'est-à-dire ''plongeant'') les personnes qui se présentent, ''plongeant'' ainsi Jésus qui inaugure sa mission de salut, de libération, de pardon, de la part du Père dans l'Esprit Saint. Jean-Baptiste pourrait dire en présentant Jésus : Voici le Dieu qui me sauve (v.2). Après le baptême de Jésus, il dira : Voici l'Agneau de Dieu, voici celui qui enlève le péché du monde (Jn 1,29).
 
Jésus, le Sauveur, le Libérateur, le Rédempteur. Les paroles de la Vierge Marie dans son ''Magnificat'' : Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur ! ''Mon Sauveur''... Le Salut, c'est une dimension fondamentale pour Israël depuis la sortie d’Égypte.
 
L'ange annonce à Joseph la mission de Marie en ces termes : elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. (Mt 1,21). Réfléchissons, pour nourrir notre prière sur la signification du nom de ''Jésus'', ''le Seigneur sauve''. Le v.3, Sublime est son nom dans le cantique/psaume concerne Dieu, Yahvé, dont on ne dit pas le nom par respect, le remplaçant par ''Adonaï, Seigneur''. Yahvé, dont la traduction est ''Je Suis'', le nom donnant la fonction.
 
La prononciation avec foi du nom ''Jésus'' peut être une prière, une prière toute simple. Dire mentalement ''Jésus'', à tous moments. Ou bien sous une forme plus développée issue de la pratique des Pères du Désert au 4ème siècle : Seigneur Jésus-Christ, Fils de Dieu Sauveur, aie pitié de moi pécheur. Une prière dite ''Prière de Jésus'' ou ''Prière du cœur''.  Sainte Vierge Marie et Saint Joseph, vous avez dit de multiples fois ''Jésus'' dans la vie quotidienne familiale à Nazareth. Aidez moi dans ma foi en Jésus Sauveur. ''Sublime est son nom''.
 
L'eau de mon baptême... Jésus dans sa rencontre un peu tendue avec une femme de Samarie lui dit :. celui qui boira de l'eau que je lui donnerai n'aura plus jamais soif et l'eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d'eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle. (Jean 4,1s.)
Paul C.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article