Objectif Compostelle (9). Surmonter...

Surmonter... Surmonter les difficultés, surmonter les épreuves, surmonter la douleur. "El camino", le chemin de Compostelle n'est pas que joies et plaisirs. Bien sûr il y a les merveilleux paysages, les belles églises, les rencontres enrichissantes, les offices religieux émouvants, etc... Mais il y a aussi des moments difficiles qui peuvent être ennuyeux, découragements, voir même pénibles ou douloureux. Avec un peu d'imagination, et toute proportion gardée,  on pourrait dire que "El camino" ressemble à la vie :

Les sentiers caillouteux qui vous labourent la plante des pieds jusqu'à vous donner des ampoules seraient les périodes de la vie où nous laissons tous les petits problèmes du quotidien nous empoisonner la vie.

Les affreuses zones industrielles traversés aux abords de certaines grandes villes et qui sont peuplées d'usines polluantes aux odeurs nauséabondes seraient ces moments où nous ne sommes pas fiers de nos comportements contraires aux paroles de l'Évangile.

Les sentiers qui longent des routes nationales très fréquentées par des poids lourds circulant à toute vitesse seraient ces moments où l'on vie "à 100 l'heure" en perdant de vue l'essentiel et en prenant des risques pour notre santé physique ou psychique.

Les chemins monotones traversant la désertique meseta espagnole en d'interminables et ennuyeuses  lignes droites seraient les périodes de chômage, d'inactivité ou de grande solitude.

Les chemins boueux et glissants parcourus sous la pluie, le froid et le vent seraient ces moments où on a l'impression que tous les malheurs du monde s'abattent sur nous et où nous désespérons parce que nous avons oublié que Dieu nous aime.

Les blessures du marcheur comme les tendinites ou périostites tibiales seraient ces moments de terrible douleur (deuil, accident, maladie, dépendance due au grand âge, etc.) qui nous paralysent et nous empêchent d'avancer.

Bref, les analogies ne manquent pas.

Tout en marchant je pense à tous ceux de mes amis ou connaissances qui traversent des moments difficiles : surcharge de travail, chômage, maladie, accident, deuil, solitude, etc.

Malheureusement ils sont assez nombreux.

Je prie pour que le Seigneur mette sur leur route des personnes qui les aident à SURMONTER toutes ces difficultés.

Bruno P.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Bruno quel beau chemin tu partages avec nous je viens de le decouvrir. Merci de prendre le temps de nous en faire profiter. Que le Seigneur te bénisse et te comble de Sa Tendresse pour te consoler dans les moments les plus rudes.
Répondre