Rendez-vous inter-convictionnel : Théâtre Pierre et Mohamed

Merci de cliquer sur cette image
Une magnifique pièce sur l’amitié, entre deux hommes, entre deux religions.
Oran, fin juillet 1996, deux mois après la mort des moines de Tibhirine.
Mohamed, 21 ans, conduit la 205 de Pierre Claverie, l’évêque d’Oran : « Je suis fier d’être avec lui, même si je suis musulman... Je lui ai dit que je n’en peux plus de cette guerre, de tous ces morts … Comment peut-il aimer cette Algérie au point qu’il ne veut pas nous quitter ? »
Pierre : « élevé en Algérie, je n’avais jamais entendu dire que l’Arabe était mon prochain. Désormais, plus de murs, plus de frontières, plus de fractures. Il faut que l’autre existe. Eux aussi souffrent. Le dialogue est une œuvre sans cesse à reprendre. On ne possède pas Dieu ni la vérité et j’ai besoin de la vérité des autres... Voilà pourquoi je reste ».
Mohamed « Je n’ai jamais été aussi triste qu’après la mort des moines. Pierre sait que je ne veux pas mourir, surtout à 21 ans. »
le 1er août 1996, une bombe les tue ensemble au seuil de la chapelle de l’évêché.
Adrien Candiard a imaginé cette pièce de théâtre, d’après les homélies de Pierre Claverie et le petit carnet de son chauffeur Mohamed.
Ils étaient unis dans l’amitié. Un même comédien tient les deux rôles.
Le choix de ces dates est à rapprocher des événements suivants :
8 mai : Commémoration de la fin de la seconde guerre mondiale Mémoire des 19 martyrs d’Algérie
16 mai : JIVEP (Journée Internationale du Vivre Ensemble en Paix)

Tract Pierre et Mohamed 7 et 8 mai 2022

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article