Église ‘bocal’ ou Église ‘locale’ ?

Quelle attitude adopter en cas de situation difficile ou sortant de l’ordinaire avec un partenaire, un confrère, un associé, etc. ? La langue française a des expressions qui en disent long sur des attitudes possibles : "chacun chez soi et les moutons seront bien gardés" ; où : "se regarder en chien de faïence", ou pire encore : "se tourner le dos", etc.

Quand on parle de l’unité des chrétiens je pense immédiatement à Jésus disant à ses apôtres : "soyez un comme Moi je suis un avec mon père" puis, presque simultanément, je vois un contraste saisissant qui m’attriste : des Églises chrétiennes qui se côtoient mais ne se parlent pas, ou si peu…. Un spectacle affligeant. Comme si au lieu d’avoir un bel aquarium avec de beaux poissons rouges vivant en harmonie nous avions sur un même meuble trois ou quatre bocaux chacun contenant un poisson rouge.

Vous m’avez compris. Voulons-nous une Église ‘bocal’ ou une Église ‘locale’ ?

Le 17 janvier dernier, dans le cadre de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens, le ‘poisson rouge catholique’ de Colomiers est allé rendre visite au ‘poisson rouge évangélique’ de Colomiers. Pendant une heure et demie les deux ‘poissons rouges’ ont nagé ensemble. Je dirai même plus : les deux poissons ont nagé dans le bonheur d’apprendre à mieux se connaitre, de prier et de chanter ensemble. Je suis convaincu que notre Père, qui est aussi Fils et Esprit, était là au milieu de nous et qu’Il était très heureux de voir ses enfants ne faire qu’un pour le louer et lui rendre grâce.

En plus des chants et des prières, des témoignages d’activités très concrètes qui s’inscrivent dans le local, c’est-à-dire notre vie de tous les jours à Colomiers, sont venus enrichir les échanges. Ils ont prouvé, si besoin était, que, comme nous l’a dit le pasteur évangélique ce soir-là, il vaut mieux être une Église ‘locale’ qu’une Église ‘bocal’.

Vraiment, une très belle soirée qui nous a rapprochés de nos frères… et de Dieu !

Bruno P

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article