Un petit souvenir à la veille de la Toussaint

Dimanche matin, le dernier jour du mois de Marie (octobre) mon frère était chez moi pour les vacances, nous sommes donc venus à la messe ensemble. Après cette messe, avec Kim-Liên, nous sommes allés jusqu'à la statue de Marie, installée dans ce lieu discret et très paisible, décrit récemment par le père Jean Christophe dans un bel article sur le blog. Nous avons même vu une voisine du lieu passer en se signant discrètement devant la statue.

Les mots de l’homélie du père Théo du dimanche (hier) restent encore dans mes mémoires. Il s’agit de ce que Jésus demande à ses disciples, îlots dans le monde, témoins de son amour parmi leurs frères et sœurs, nous, les chrétiens, c'est d'aimer Dieu de toute notre âme, de tout notre cœur, de toutes nos forces mais pas dans le but de recevoir en retour car Dieu ne propose pas un marchandage. Il nous aime avant et donne d'ailleurs au moins autant, à ceux qui ne l'aiment pas. Sa proposition de L'aimer en retour n'a qu'un but : faire de nous Ses Enfants bienheureux car Il nous a créé pour être saints et des lumières en ce monde, comme cette statue discrète et humble mais consolante. Dieu nous a créés pour rejoindre la foule de ceux qui nous précèdent auprès de Lui et que nous fêtons en ce jour de la Toussaint.

Hier, il a été un moment très simple et fraternel de rencontre au pied de la statue de Marie. Nous nous sommes quittés en saluant et remerciant notre Maman du ciel et son Fils Jésus qui veillent sur notre paroisse et tous ses habitants. Merci Seigneur de garder dans le monde de si beaux îlots de paix. Ils sont un soutien pour nous, Tes enfants, et les témoins de Ton Amour éternel. 

Julien D.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article