Un cœur ouvert à la ville et au monde - Espace85, mars 2021

(Bulletin paroissial, mars 2021)

Protéger, promouvoir. Il se trouve que ces deux verbes ont été employés récemment dans deux contextes différents mais qui nous sont très proches.

La ville de Colomiers vient de publier un questionnaire pour une grande consultation citoyenne adressée à tous, en n’oubliant pas les jeunes, pour identifier les actions prioritaires à mener par la municipalité durant son mandat. Et les trois verbes choisis pour représenter cette démarche sont : « Protéger, proposer, promouvoir ».

Notre pape François a écrit récemment sa dernière encyclique « Fratelli tutti » où il insiste sur la fraternité universelle et en particulier la fraternité envers les migrants, ceux dont la destinée est tragique et ne peut pas nous laisser indifférents. Le chapitre IV où il insiste sur leur sort s’intitule : « Un cœur ouvert au monde ». Et les quatre verbes qu’il met en valeur par rapport à cette situation sont : « Accueillir, protéger, promouvoir, intégrer ». Nous avons donc deux verbes en commun dans ces deux programmes, protéger et promouvoir, et les trois autres verbes ne sauraient être reniés par la partie qui ne les a pas choisis. La démarche de la mairie est citoyenne et aussi fraternelle. Et celle de l’Eglise est aussi citoyenne puisque le pape insiste sur l’amitié sociale, même si nous savons que « notre cité se trouve dans les cieux » Ph 3,20.

La mairie, dans son questionnaire et en prenant en compte le contexte de la crise sanitaire actuel, décline tous les domaines où elle veut engager son mandat en s’appuyant sur les trois dimensions données par les trois verbes : éducation, environnement, culture, sport, tranquillité publique, place du handicap, transports, emploi, vie en quartier, communication,… Le pape explique le choix de ses quatre verbes : « Accomplir ensemble un chemin à travers ces quatre actions pour construire des villes ou des pays qui, tout en conservant leur identité culturelle et religieuse respectives, soient ouvertes aux différences et sachent les valoriser sous le signe de la fraternité. » (FT 129).

La protection n’est pas se surprotéger contre un éventuel ennemi, mais c’est protéger les plus faibles. La promotion n’est pas la spéculation, elle veut faire grandir chacun(e).

Notre paroisse veut retrouver sa dynamique de quartiers pour favoriser la fraternité et aussi la mission par le témoignage de vie et de foi dans le voisinage. Elle participe à une ville éco citoyenne par son engagement dans le réseau national et œcuménique « Eglise verte ». Elle participe aussi à l’accueil de ceux qui viennent d’autres pays, parfois en catastrophe, en particulier avec le Secours Catholique et la plate-forme des migrants. En œuvrant avec le Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement, elle marque son attachement fraternel à ceux qui sont loin et qui ont besoin de notre concours. Le Carême est là pour nous aider à honorer toutes ces directions, à ouvrir notre cœur à la ville et au monde. A nous préparer à cette belle fête de Pâques où le Christ nous affirme que « l’ancien monde s’en est allé … je fais un univers nouveau.» (Ap 21,4.5)

                                               J-Christophe Cabanis

Bulletin paroissial - Espace85 mars 2021

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article